Recherche 1: effet de 1% de pratiquants de la MT dans 11 villes des États-Unis

En 1972, il y avait un certain nombre de villes aux États-Unis où 1% de la population pratiquait la technique de Méditation Transcendantale. Onze de ces villes ont choisi chacune une ville voisine ayant une situation démographique identique (localisation géographique, type de population et nombre d’étudiants), mais dont moins de 1% de la population pratiquait la MT. Elles ont servi de ville-témoin. Ensuite, les statistiques de la criminalité du FBI ont été répertoriées et comparées.

Les statistiques ont montré que les villes ayant 1% de méditants (trait plein) présentaient une diminution importante de la criminalité depuis 1972, contrairement aux autres villes qui gardaient les mêmes tendances qu’avant, ainsi que les villes-témoins, (ligne brisée). Le taux de criminalité a diminué de 16,5%. (P <.001). Dans l’ensemble, la diminution du taux de criminalité aux États-Unis fut encore plus importante : 18%..

On pouvait remarquer un changement de la tendance à la criminalité dans les 11 villes où se trouvaient 1% de pratiquants à partir de 1971 (Elle cesse d’augmenter en 1971, puis diminue à partir de 1972).

Si on observe en détail les chiffres du taux de criminalité des 11 villes, il semble que depuis 1971, un nombre suffisant de pratiquants de la MT soient présents pour former 1% de la population (Une ligne complète dès que 1% est atteint). Cela explique que la moyenne dans les11 villes n’a plus augmenté de 1971 à 1972. C’est donc une confirmation supplémentaire de l’effet. Dès que le seuil de 1% est atteint, la criminalité diminue.

 

L’étude complète est publiée dans : Scientific Research on Maharishi’s Transcendental Meditation Vol. 1, 98, pp 639-648

Recherche 2: Diminution de la criminalité à Cleveland, États-Unis

Dans quatre ville de la banlieue de Cleveland où 1% de la population avait appris la Méditation Transcendantale, on a remarqué une corrélation significative entre le nombre de pratiquants et la diminution du nombre de délits commis pendant les trois périodes consécutives qui ont été étudiées. (1973-1974 r = – 0,81, p <0,001, r = 1975 à 0,42, p <0,01, et le premier semestre de 1976, r = – 0,78, p <0,001).Ref.Scientific Research on Maharishi’s Transcendental Meditation, Collected Papers Vol. 2, 166. pp. 1199-1204

Recherche 3 : Baisse de la criminalité dans 24 villes aux États-Unis

Cette étude est la suite d’une étude précédente concernant 11 villes où 1% de la population avait appris la technique de MT. On avait alors remarqué une baisse de la criminalité de 16,5% par rapport à des villes témoins équivalentes. Cette étude est une extension de l’étude originale à différents niveaux on y a en plus ajouté d’autres villes (24 au lieu de 11), et on a effectué un meilleur contrôle d’autres variables ayant pu expliquer l’effet ainsi qu’une mesure de l’effet à plus long terme (cinq ans au lieu de 1 an)

Dans cette étude, d’autres explications possibles pour la baisse de la criminalité ont été étudiées et exclues (parce qu’elles étaient similaires dans les villes témoins). Les villes témoins ont été sélectionnés par un scientifique indépendant, le résultat ne peut donc pas être le fruit d’une influence inconsciente sur le choix de villes témoins spécifiques.

  • Niveau moyen d’éducation
  • Pourcentage de personnes résidant au même endroit après cinq ans
  • Pourcentage de demandeurs d’emploi
  • Pourcentage de personnes du groupe d’âge 15-29
  • Pourcentage de personnes vivant sous le seuil de pauvreté
  • La densité de population
  • Le revenu moyen par habitant

G2-Long-trm-Decr-Cr-Rt_Cit-v1Dans cette étude plus détaillée, il a été démontré que l’effet  attribuer aux pratiquants de la Méditation Transcendantale était encore plus important que dans l’étude précédente (étude 1). Ils ont calculé que la diminution de la criminalité atteignait de 22% (P <0,001). Même sur une longue période de 5 ans, la tendance reste la même. Les villes témoins ont connu une hausse rapide de la criminalité tel que prévue par les tendances antérieures, tandis que les les villes ayant 1% de méditants ont montré une diminution constante de la criminalité par rapport aux tendances antérieures.Ref.Journal of Crime and Justice vol. 4, 1981, pp 25-45

Recherche 4 : Baisse du nombre d’accidents de la route et de suicides dans les villes où 1% de la population pratique la MT

Cette étude a comparé 24 villes dont 1% de la population pratiquait la technique de Méditation Transcendantale à des villes témoins possédant les mêmes caractéristiques démographiques (population, nombre d’étudiants, revenu moyen, niveau moyen d’éducation, etc…) sélectionnées par un chercheur indépendant. Une étude précédente avait déjà montré une diminution du nombre de délits dans ces 24 villes Étant donné que l’on prévoyait une diminution de toutes les tendances négatives dans la société si 1% de la population pratiquait la technique de MT, il y eut une recherche plus approfondie dans deux domaines ; le nombre de suicides et le nombre d’accidents de voiture. Les statistiques dans ces deux domaines ont été obtenues auprès des autorités gouvernementales compétentes et comparées sur une période de 10 ans, après 5 ans pour les 24 villes dont 1 % de la population avait appris la technique de MT (en 1972) puis encore 5 ans après.

Les statistiques montrent que les tendances pour 1972 étaient les mêmes dans les villes témoins et dans les villes avec 1% de méditants. Au cours des cinq années suivantes, le nombre d’accidents de voiture et de suicides dans les villes témoins ont augmenté régulièrement. Par contre, dans les villes ayant 1% de méditants, ce nombre a diminué de manière significative(p <.001).Ref.Scientific Research on Maharishi’s Transcendental Meditation, Collected papers. vol. 4, 317, pp 2479-2486

Recherche 5 : Diminution de 30% de la criminalité dans trois banlieues de Kansas City

Au cours des deux années après 1975, année où le seuil de 1% de pratiquants de la MT a été atteint dans trois villes de la banlieue de Kansas City, le taux de criminalité a diminué par rapport aux chiffres de l’ensemble du grand Kansas City et plus spécifiquement de toutes les banlieues de la même région, ayant des variables démographiques similaires. Par rapport à la région entière le taux de criminalité a chuté de 30% (p <0,001). Dans certaines villes avoisinantes, la baisse a même atteint jusqu’à 36,3% (p <0,001).Ref.Scientific Research on Maharishi’s Transcendental Meditation, Collected Papers vol. 4, 319, pp. 2496-2514

Recherche 6: Corrélation entre le nombre de pratiquants de la Méditation Transcendantale et de réduction la criminalité dans 160 villes

Cette étude à grande échelle a été effectuée afin de démontrer que c’est effectivement la pratique de la MT par 1% de la population qui est la cause de la baisse de la criminalité que l’on a observé. Grâce aux données statistiques d’une “crosslagged panel correlation” (CLPC), “enquête par corrélation croisée” de 160 villes sélectionnées au hasard, on a pu étudier les relations de cause à effet ainsi que la puissance de la cause, la corrélation entre le pourcentage de pratiquants de la MT et les effets sur la réduction de la criminalité. Cette étude a révélé une forte corrélation entre le pourcentage de méditants et la diminution de la criminalité. Quelques temps plus tard, une étude similaire a donné les mêmes résultats dans 80 grandes villes.Ref.Journal of Mind and Behavior, vol. 8, 1987, pp. 67-104

Recherche 7: Étude prospective sur l’impact de 1% de pratiquants de la MT sur la guerre au Liban

Pour tester l’effet que 1% de méditants  auraient dans une situation réelle de guerre, nous avons choisi une ville d’environ 10000 habitants au Liban pendant la guerre civile (1980) et déclaré à l’avance que la violence diminuerait dans ce village par rapport à d’autres villages de la même région ayant les mêmes caractéristiques démographiques. Les professeurs de Méditation Transcendantale ont commencé à enseigner aux populations locales du village, sans leur parler de la recherche scientifique. Ils ne parlaient que des bienfaits personnels de la technique. Dès que le seuil de 1% a été atteint durant l’été 1982, nous avons examiné le nombre de grenades et de mortiers tirés, le nombre de décès et le nombre de blessés sur une période de 2 ans. La source des données provenaient des organes de presse les plus importants et les plus objectifs au Liban.

Le printemps a toujours été la période où les violences étaient les plus intenses jusqu’à ce qu’1% de méditants ait été atteint dans le village. 45 obus de mortiers ont été recensés au printemps de 1979, 50 en 1980, 1 705 en 1981 et 353 en 1982. Au printemps de 1983, lorsque 1% de la population du village eut appris la MT, il n’y eut plus de tirs d’obus de mortier (P <0,00001). Au cours des deux années suivantes aucun obus n’est tombé sur le village (Baskinta), il n’y eut aucun mort (p <0,005), aucun blessé (p <0,005), et aucun dommage aux habitations (p <0,005 ) dus à la guerre. Par rapport aux quatre années précédentes, durant les 2 années qui suivirent l’été 1982, la violence a augmenté dans les 4 villages témoins situés dans un rayon de moins de 20 km de Baskinta.Ref.Scientific Research on Maharishi’s Transcendental Meditation, Collected Papers vol. 4, No. 331 pp. 2623-2633

Ce qu’en disent les médias