Disposer d’une salle pour méditer aura force de loi… au Kansas

Quelques fauteuils, un décor sobre… au cœur du siège de l’État du Kansas, la salle 221-E est de fait réservée au calme de la méditation. Un groupe de députés de cet État proposent que ce statut de Capitol Meditation Room soit entériné par décret.

« Juste un espace de calme, neutre, sans étiquette religieuse, qui serait ouvert à tous ceux qui veulent en profiter, même pour quelques minutes, pour prendre du recul, méditer ou prier », explique l’un de ces représentants, Steven Brunk.

Pour le député Virgil Peck, « Cette salle a déjà prouvé son utilité face au stress des sessions législatives, et deviendrait ainsi le lieu où aller pour se rafraîchir aussi bien physiquement, que sur le plan émotionnel et spirituel ».

huffpost

Plus près de chez nous, des entreprises rivalisent d’initiatives pour promouvoir « le bien-être et la santé au travail ». Ou encore pour figurer parmi celles où il fait bon travailler (voir le classement Great Place to Work ). Salles de yoga, ateliers de massage, équipements ludiques, coaching, etc. Jusqu’à se doter d’un « responsable du bonheur » en titre. Là encore, nécessité fait loi.

Le stress, mal du siècle, est ressenti par 91% des salariés européens comme un risque majeur pour l’équilibre de leur vie professionnelle et leur vie personnelle (enquête ADP). Et pourquoi pas commencer par une salle dédiée aux périodes de ressourcement dans le calme ( quiet room for quiet times) !